5 erreurs SEO à éviter par les bons référenceurs

5 erreurs SEO à éviter par les bons référenceurs
5 (100%) 76 votes

Des erreurs SEO qui se produisent.

Peu importe si vous êtes débutant en référencement naturel (SEO) ou vous êtes un expert SEO.

Certaines des référencenceurs les plus intelligents que je connais dans l’industrie du SEO ont commis des erreurs stupides.

Pour être clair: faire une erreur ne vous rend pas idiot.

Tout le monde fait des erreurs 😉

Nous commençons tous à zéro

Pourquoi y a-t-il tant d’erreurs?

Pour commencer, il y a une quantité monumentale des informations sur le SEO disponible en ligne.

En fait, lorsque je me suis impliqué dans cette industrie il y a près de 10 ans, presque tout ce que j’avais appris en premier était incorrect.

Heureusement, je suis tombé sur des forums qui m’ont gracieusement aidé à me mettre sur la bonne voie. En outre, à travers des freelance SEO et mes sites web tests je découvre toujours les bonnes pratiques en SEO.

Tout au long de ma carrière, j’ai vu beaucoup des référenceurs qui font les mêmes erreurs SEO. Ces erreurs SEO qui sont mineures mais qui ont de grosses conséquences sur votre positionnement dans les résultats de recherche des moteurs, Google en tête. Croyez-moi, ces erreurs SEO mineurs ont parfois des conséquences énormes sur votre référencement naturel et pourrez amener les robots à ne pas indexer votre site web.

Aujourd’hui, je vais partager certains d’entre eux avec vous afin que vous puissiez les identifier et les éviter, et atteindre le succès beaucoup plus rapidement et plus efficacement.

  1. Favoriser les robots avant les humains

Poursuivre les algorithmes, ou pire encore, essayer de tromper les moteurs de recherche, ce sont des techniques du passé et qu’il faut l’éviter.

Malgré cela, je vois encore des gens priorise les robots par rapport à des humains réels, ce qui conduit à des tactiques inefficaces comme le bourrage de mots-clés, la longueur spécifique du contenu, et les schémas de liaison manipulative.

Regardez, je comprends la logique derrière ce genre de pensée.

Mais le genre de pensée qui pousse les référenceurs à penser que les robots, ou plus exactement, les algorithmes des moteurs de recherche sont prioritaires est contre-productif dans l’environnement SEO d’aujourd’hui.

C’est pourquoi qu’il faut bien se positionner aujourd’hui pour satisfaire les visiteurs:

  • Avoir un site Web adapté aux mobiles et doté d’une excellente expérience utilisateur, qui se charge rapidement et qui contient de nombreux contenus utiles, originaux et bien écrits.
  • Votre première priorité devrait toujours être de satisfaire vos visiteurs humains. Ils sont les seuls à pouvoir acheter vos produits ou services.
  • Si vous ne pouvez pas satisfaire vos visiteurs, ils n’achèteront pas chez vous. S’ils n’achèteront pas de vous, y a-t-il vraiment quelque chose à positionner?
    1. Mettre l’accent sur les tactiques au lieu des stratégies

    Un de mes anciens clients était obsédé par sauter sur chaque nouvelle tactique SEO qui a suscité son intérêt.

    Malheureusement, cela signifiait qu’il ne collait jamais assez longtemps pour produire des résultats.

    Une grande partie du problème est que la plupart des consultants SEO ne comprennent vraiment pas la différence entre une tactique SEO et une stratégie SEO, ce qui les rend inefficaces et sans but.

    Quelle est la différénce entre tactique SEO et stratégie SEO?

    Pour atteindre un succès significatif à long terme, vous devez comprendre clairement la différence entre les deux et le rôle qu’ils jouent les uns par rapport aux autres:

    Stratégie SEO: Un objectif global qui vous donnera un avantage concurrentiel significatif.
    Tactiques SEO: Les actions que vous devez prendre pour réaliser cette stratégie SEO.

    Par exemple, un constructeur des chalets en bois pourrait développer une stratégie SEO pour avoir des acheteurs de chalets qui sont intéressés par un chalet en bois sur mesure, au prix entre 500 000 $ et 1 million de dollars.

    L’une des tactiques SEO qu’il pourrait utiliser pour soutenir cette stratégie SEO pourrait consister à publier du contenu sur les équipements et les appareils ménagers de haute technologie qui intéressent cette population – tels que les purificateurs d’air haute performance, les appareils domestiques et les réfrigérateurs à vin.

    1. Ne pas identifier les indicateurs clés de performance utiles

    Lorsque les gens ont commencé à vendre de la publicité sur des sites Web, la plupart des gens se fiaient à des «hits», que la plupart des acheteurs supposaient à tort comme étant des pages vues.

    En réalité, tout ce qui devait être téléchargé lors de l’accès à une page Web, y compris chaque fichier CSS, JavaScript, police et image, était considéré comme un succès supplémentaire, ce qui entraînait une perception exagérément gonflée du volume de trafic.

    Beaucoup d’éditeurs dépendant de l’éthique ont profité de cette fausse hypothèse en ajoutant des images supplémentaires à leurs sites Web, parfois des dizaines voire des centaines d’images 1px par 1px sur chaque page, invisibles pour les visiteurs, dans le but de gonfler artificiellement leur nombre de hits. vendre plus de publicité à des prix plus élevés.

    Clairement, c’était une métrique terrible à suivre.

    Alors que les webmarketers d’aujourd’hui ne peuvent plus suivre les «hits», beaucoup accordent encore beaucoup d’attention aux métriques tout aussi ambiguës, comme les liens entrants, le nombre de followers et les likes.

    Je peux déjà l’entendre …

    Les liens entrants (backlinks) , comme toute autre mesure, peuvent ou non être un indicateur de performance clé intéressant, selon le contexte.

    Par exemple, si je pouvais brandir une baguette magique et pointer 100 nouveaux liens sur votre site Web dès maintenant, et que vous utilisiez simplement un volume de liens comme KPI, vous appelleriez probablement cela une victoire, n’est-ce pas?

    Diriez-vous toujours que c’est une victoire si tous ces liens provenaient d’un seul et unique site Web? Ou s’ils étaient tous des commentaires spam? Et si elles venaient de PBN et d’autres sites Web de mauvaise qualité?

    Bien sûr que non.

    Pour qu’une mesure soit un indicateur clé de performance, elle doit être logique dans le contexte de vos objectifs commerciaux.

    Par exemple, mon site web qui se spécialise dans le digital marketing, donc l’un des KPIs que je surveille est d’avoir des backlinks dans le contenu sur le marketing numérique sur des sites Web de haute qualité.

    Un lien dans le contenu qui est pertinent pour ce que je fais est infiniment plus précieux d’un point de vue SEO, mais plus important encore, puisque ce contenu est publié sur un site Web de la même thématique, les internautes qui le lisent appartient généralement dans mon marché cible .

    Vos KPI doivent être objectivement mesurables et liés à un objectif métier spécifique, comme se positionner devant des prospects idéaux, générer des relations publiques positives ou générer des revenus.

    1. Ne pas suivre vos performances avec précision

    Si vous ne savez pas exactement comment vous vous produisez, comment allez-vous savoir si vous faites des progrès suffisants, ou quand et comment ajuster votre stratégie?

    Malheureusement, beaucoup de spécialistes du marketing digital vont à l’instinct.

    Bien qu’il y ait souvent beaucoup de mérite à nos instincts, ils sont loin d’être infaillibles.

    En outre, aujourd’hui, il n’y a aucune raison de ne pas suivre les performances car il existe de nombreux outils puissants à notre disposition.

    Des outils gratuits comme Google Analytics et la Search Console aux outils payants comme Raven, SEMrush et Moz, nous avons la possibilité de suivre à peu près tous les KPI que nous pourrions trouver.

    C’est important car le suivi des performances vous permet d’améliorer ce qui fonctionne et de corriger ou d’éliminer ce qui ne fonctionne pas dans vos campagnes.

    Il vous permet également de corriger les erreurs tôt et souvent, créant ainsi un chemin plus direct et plus rentable vers le succès.

    1. Suivre les conseils de sources douteuses

    L’une des grandes bénéfices sur Internet est que l’information est accessible et peut vivre éternellement.

    Mais, l’une des choses terribles aussi de l’Internet est que l’information peut vivre éternellement.

    Le domaine du référencement naturel a considérablement changé au cours des 20 dernières années .

    Alors que certains des articles qui font un excellent travail de publication de nombreuses informations à jour, il y a malheureusement un nombre énorme d’autres publications qui publient des informations fausses.

    Rester au top de SEO signifie lire régulièrement les meilleures publications de notre industrie, y compris ce site, Search Engine Land , et Search Engine Roundtable , ainsi que de suivre les leaders de l’industrie SEO.

One thought on “5 erreurs SEO à éviter par les bons référenceurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *